• Au bord de mer ***

     Au bord de mer

    Aurore sur la Mer

    Je te méprise enfin, souffrance passagère !

    J’ai relevé le front. J’ai fini de pleurer.

    Mon âme est affranchie, et ta forme légère

    Dans les nuits sans repos ne vient plus l’effleurer.

    Aujourd’hui je souris à l’Amour qui me blesse.

    O vent des vastes mers, qui, sans parfum de fleurs,

    D’une âcre odeur de sel ranimes ma faiblesse,

    O vent du large ! emporte à jamais les douleurs !

    Emporte les douleurs au loin, d’un grand coup d’aile,

    Afin que le bonheur éclate, triomphal,

    Dans nos cœurs où l’orgueil divin se renouvelle,

    Tournés vers le soleil, les chants et l’idéal !

     

    Renée Vivien, Etudes et préludes

     

    au bord de mer

    Ennio Morricone - Le vent, le cri

     

    Un matin nous partons, le cerveau plein de flamme,

    Le coeur gros de rancune et de désirs amers,

    Et nous allons, suivant le rythme de la lame,

    Berçant notre infini sur le fini des mers.

    Mais les vrais voyageurs sont ceux-là seuls qui partent

    Pour partir, coeurs légers, semblables aux ballons,

    De leur fatalité jamais ils ne s’écartent,

    Et sans savoir pourquoi, disent toujours : Allons !

    Amer savoir, celui qu’on tire du voyage !

    Le monde, monotone et petit, aujourd’hui,

    Hier, demain, toujours, nous fait voir notre image :

    Une oasis d’horreur dans un désert d’ennui !

     

    Charles Baudelaire, Les Fleurs du Mal

    au bord de mer

     

     

     

  •  

    Dans le silence et la solitude, on n'entend plus que l'essentiel.”

     
     le mal du siècle : la solitude.
    Gilbert Bécaut chantait :" la solitude, ça n'existe pas ". Avait-il raison ?
    Si la solitude existe, ce que j'ignore, on aurait bien le droit, à l'occasion, d'en rêver comme d'un paradis.
    Albert Camus , L'envers et l'endroit

     

    “Dans le silence et la solitude, on n'entend plus que l'essentiel.”

     

    Nous n'avons pas le même ressenti face à la solitude : volontaire par exemple pour une retraite spirituelle, elle est alors bénéfique; forcée après une séparation, elle peut être source de dépression et nous briser ! Mais on peut aussi se sentir seul au milieu d'un tas de monde ! L'expression "Je me sens seul" traduit toujours un sentiment d'abandon et de manque.
    Ne vous sentez plus seul,

    “Dans le silence et la solitude, on n'entend plus que l'essentiel.”


    Elle est à vous, elle vous tient, et on ne sait jamais si c'est une délivrance ou une malédiction. Va-t-elle vous donner des ailes ou vous réduire à une existence de petits pas ? J'étais entre deux mondes. Si libre.

    Solitude...

    Aux heures de solitude je dialogue avec de vieux sages de vieux maîtres à travers les pages de mes mille livres. Aux heures de loisir je parcours mon jardin d'arbres et de fleurs pour jouir de la compagnie de la nature... Réussite et renommée sont comme rosée du matin. Richesse et honneur ne sont que nuées passagères. La vie n'est qu'un rêve que nous traversons tous. On ne se sent chez soi que là où nous attendent paix et réconfort.

     

    Disturbed - The Sound Of Silence


                                                                                  LE SON DU SILENCE
     
    The Sound Of Silence
    (Le Son Du Silence)
    Bonsoir ténèbres, mon vieil ami,
    Je suis venu discuter encore une fois avec toi
    Car une vision s'insinuant doucement en moi,
    A semé ses graines durant mon sommeil
    Et la vision qui fut plantée dans mon cerveau, demeure encore
    A l'intérieur, le son du silence
    Dans mes rêves agités j'arpentais seul,
    Des rues étroites et pavées
    Sous le halo d'un réverbère,
    Je tournais mon col à cause du froid et de l'humidité
    Lorsque mes yeux furent éblouis par l'éclat de la lumière d'un néon,
    Qui déchira la nuit et atteignit le son du silence
    Et dans cette lumière pure je vis,
    Dix mille personnes, peut être plus
    Des personnes qui discutaient sans parler,
    Des personnes qui entendaient sans écouter
    Des personnes qui écrivaient des chansons qu'aucune voix n'a jamais emprunté,
    Et personne n'osa déranger le son du silence
    Idiots, dis-je, vous ignorez,
    Que le silence, tel un cancer, évolue
    Entendez mes paroles que je puisse vous apprendre,
    Prenez mes bras que je puisse vous atteindre
    Mais mes paroles tombèrent telles des gouttes de pluie silencieuses,
    Et résonnèrent dans les puits du silence
    Et ces personnes s'inclinaient et priaient
    Autour du dieu de néon qu'ils avaient créé
    Et le panneau étincela ses avertissements
    A travers les mots qu'il avait formés
    Et le signe dit : les mots des prophètes
    Sont écrits sur les murs des souterrains
    Et des halls d'immeubles,
    Et murmurés à travers les sons du silence

    “Dans le silence et la solitude, on n'entend plus que l'essentiel.”

    C' est une maladie dont on ne guérit qu'à condition de la laisser prendre ses aises et de ne surtout pas en chercher le remède nulle part. J'ai toujours craint ceux qui ne supportent pas d'être seuls et demandent au couple, au travail, à l'amitié voire, même au diable ce que ni le couple, ni le travail, ni l'amitié ni le diable ne peuvent donner : une protection contre soi-même, une assurance de ne jamais avoir affaire à la vérité solitaire de sa propre vie. Ces gens-là sont infréquentables. Leur incapacité d'être seuls fait d'eux les personnes les plus seules au monde. 

    “Dans le silence et la solitude, on n'entend plus que l'essentiel.”

    “Dans le silence et la solitude, on n'entend plus que l'essentiel.”

    Lire la suite...